Lexique

Aiguille de protrusion :

Aiguille de lave extrêmement pâteuse, voire solidifiée, qui pousse dans la cheminée à la manière d’un piston et refoule tous les matériaux accumulés dans le cratère d’explosion (cendres, blocs…)

Basalte :

Lave fluide avoisinant les 45% à 52% de teneur en silice. Les roches basaltiques ont une teinte noire, gris très foncé ou rougeâtre.

Bloc :

Fragment qui mesure plus de 64 mm de diamètre.

Bombe :

Fragment de lave fluide ou pâteuse éjecté par le volcan. Les bombes ont des formes diverses selon la viscosité de la lave, leur trajectoire dans les airs, selon leur atterrissage et leur mode de refroidissement. Ainsi, on peut trouver des bombes en choux-fleur, en fuseau, en bouse de vache ou en boule (basalte). Et des bombes en croûte de pain (en trachyte).

Bouche éruptive :

Ouverture de la surface du sol par laquelle sont émis les matériaux volcaniques.

Cendres :

Éléments de dimension inférieure à 2 mm. Contrairement à l’origine de leur nom, les cendres ne sont pas les produits d’une combustion.

Chambre magmatique :

Espace rempli de magma de dimensions hectométriques à kilométriques, pouvant se situer à différents niveaux de la croûte, de façon temporaire ou permanente.

Cheminée :

Conduit emprunté par le magma lors de sa remontée vers la surface. La cheminée débouche dans le cratère. C’est dans la cheminée que le magma se dégaze.

Cône :

Édifice volcanique construit par accumulation de matériaux éjectés depuis la bouche éruptive par des explosions modérées de magma fluide. Sa hauteur peut atteindre plusieurs centaines de mètres. La pente est d’environ 25°.

Coulée de lave :

Sortie de lave dégazée (le plus souvent sur le flan ou au pied du cône de scories). Elle avance à la manière d’une chenille de char. Elle donne aux éruptions des Cônes un caractère effusif.

Cratère :

Creux ou encaissement de diamètre très variable situé au-dessus de la bouche éruptive du volcan.

Dôme :

Édifice volcanique à pentes raides de lave visqueuse qui s’accumule et grossit au dessus de la bouche éruptive.

Dyke ou filon de lave :

Lave qui remonte à la surface par les différentes fractures qui entrecoupent le socle granitique. Une fois solidifiée, le dyke peut être dégagé par l’érosion.

Éruption effusive :

Se dit d’une éruption qui met en jeu une lave fluide, qui sort de façon passive au pied du volcan sous la forme de coulées de lave.

Éruption explosive :

Se dit d’une éruption qui met en jeu de la lave visqueuse et riche en gaz. De fortes explosions, des panaches de cendres, des nuées ardentes caractérisent ce type d’éruption.

Faille :

Cassure de la croute terrestre qui décale deux compartiments situés au même niveau au départ.

Fumerolle :

Émanation de gaz (vapeur d’eau, soufre, sulfates, co2…) à partir d’une bouche éruptive ou de fissures.

Lapilli :

Fragment dont la taille est comprise entre 2 mm et 64 mm. Cette définition est granulométrique et n’a aucun lien avec la nature du lapilli.

Lave :

Magma dégazé à viscosité variable. Par extension, le terme de lave peut désigner la roche volcanique. Les différents types de laves.

Maar :

Cratère occupé ou non par un lac qui résulte d’une rencontre entre l’eau et le magma.

Magma :

Roche en fusion contenant des gaz dissous. Une fois dégazé, le magma devient lave.

Monogénique :

Se dit d’un volcan qui n’a connu qu’une phase éruptive. Contrairement à polygénique, plusieurs phases éruptives, à l’origine de strato-volcans et de volcans boucliers.

Nuée ardente :

Écoulement latéral de cendres, blocs et gaz incandescents souvent engendré par l’explosion d’un dôme.

Ponce :

Roche très bulleuse de densité inférieure à 1, issue de la vidange rapide d’une chambre magmatique d’où s’échappe une lave très visqueuse. Les ponces flottent en général. On en trouve rarement dans la Chaîne des puys et est plus fréquente sur les strato-volcans.

Pouzzolane :

Terme provenant de pozzuoli, port italien proche de Naples, et désignant des cendres trachytiques ponceuses. Par extension, ce terme désigne aujourd’hui les scories volcaniques basaltiques exploitées comme granulats.

Rhyolite :

Roche blanche issue de la lave la plus différenciée, c’est à dire la plus riche en silice et la plus pauvre en fer.
On ne la trouve dans la Chaîne des Puys que sur le puy chopine.

Scories :

Fragments de magma pleins de petits trous et de formes très irrégulières projetés violemment par le volcan.

Trachyandésite :

Lave moyennement fluide contenant entre 52 et 65% de silice. Les roches trachyandésitiques ont une teinte grise. La trachyandésite est plus connue en Auvergne sous le nom de pierre de Volvic.

Trachyte :

Lave contenant environ 65% de silice. Les trachytes figurent dans la liste des laves visqueuses formant souvent les Dômes. Les roches trachytiques sont généralement gris très clair.

Types d’éruption volcanique :

On classe les éruptions volcaniques en quatre types ; du premier au quatrième type la viscosité des laves augmente, les roches émises sont de plus en plus acides (sauf exception), les explosions de plus en plus dominantes :

  • Type hawaïen : laves fluides donnent des volcans boucliers,
  • Type strombolien : alternance de coulées de laves et de couches pyroclastiques.
  • Type vulcanien : laves visqueuses bouchant fréquemment la cheminée. Volcan constitué presque uniquement de projections. Coulées de laves peu étendues et fragmentées par les explosions.
  • Type peléen : laves très visqueuses. Éruptions entrecoupées par de longs intervalles. Volcanisme explosif type « nuée ardente ». Cheminée occupée par une aiguille de lave.

Ces quatre types d’éruptions ne correspondent pas a quatre types de volcans car pour un même volcan le type d’éruption varie dans le temps d’où la construction d’édifices complexes.

(source : dictionnaire thématique histoire-géographie – 3eme édition – d. Brand & m. Durousset – éditions Dalloz – 1993)