La Chaîne des Puys

La Chaîne des Puys n’est que l’un des 11 ensembles volcaniques auvergnats, avec les Monts-Dore, le Sancy, le Cézallier, le Cantal, le Devès, le Velay, la Chaîne de la Sioule, la Petite Chaîne des Puys, les volcans associés au Forez et ceux de Limagne.

Actuellement candidate au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Chaîne des Puys proprement dite compte près d’une centaine de volcans, alignés sur 45 km du sud au nord, du Puy de Tartaret au Gour de Tazenat, mais pour l’essentiel resserrés sur 30 km entre le Monténard et Beaunit. D’ouest en est, ces édifices se resserrent sur une bande de 4 km d’où dévalent des coulées de lave.

Elle est composée de 72 cônes de scories, 7 dômes et 18 maars. Les plus anciens sont âgés de 90 000 ans environ (Chanat, St Hippolyte), les plus récents de 8 500 ans (La Vache et Lassolas). Toutefois c’est 10 à 15 km plus au sud, aux confins des Monts Dore et du Cézallier, que l’on rencontre les quatre volcans les plus jeunes de France métropolitaine, formant le “groupe Pavin”, âgés de 7 000 ans seulement. Mais on ne doit pas imaginer une activité continue durant toute cette période : la durée de vie de chaque volcan n’ayant dans la plupart des cas pas excédé quelques semaines à quelques mois, le temps total d’activité cumulée n’atteint probablement pas 20 ans !

Chacun des édifices n’a vraisemblablement connu qu’une seule éruption (ce sont des volcans monogéniques) mis à part quelques rares exceptions (comme le Pariou ou le Puy de la Nugère).