Failles et Sismicète

Des failles peuvent apparaitre lors d’activités volcaniques (lors de la remontée du magma ou de la déstabilisation du flan d’un volcan sous son propre poids lors de sa croissance). Elles sont plus globalement l’expression de contraintes subies par les roches du sous-sol, parfois très en-dessous de la surface, quelle que soit la cause de ces contraintes (mouvements des plaques ou éruptions volcaniques).

Les mouvements d’étirement, de compression ou le cisaillement qui affectent des régions plus ou moins étendues peuvent conduire à la rupture des roches. De part et d’autres de la faille qui apparaît alors, les compartiments se déplacent l’un par rapport à l’autre, parfois de plusieurs mètres.

L’orientation des failles par rapport aux strates de scories permet de retrouver le type de contrainte subies. Par exemple des failles normales traduisent un mouvement d’extension du Volcan, des failles inverses, un mouvement de compression du volcan. Les failles cisaillantes résultent d’un décalage droite-gauche.